Douleur : comprendre pour soulager

< Retour à l'espace

La douleur est difficile à définir car elle est subjective et dépend avant tout de notre ressenti. En effet, tout le monde possède les mêmes mécanismes de déclenchement de la douleur, et cependant, chacun la ressent différemment. 

La douleur : qu’est-ce que c’est ?

La douleur est une sensation complexe, à la fois physique et émotionnelle. Elle se traduit par :

  • une sensation physique ( « ça pique », « ça brûle »…),
  • une émotion (« c’est désagréable », « c’est insupportable »…),
  • un comportement, qui correspond à notre manière de réagir à la douleur (grimace, pleurs, cris…),
  • une réaction mentale, qui correspond à notre façon de la gérer, de l’interpréter, de lui donner un sens, de chercher à l’oublier ou à vivre avec.

Pour en savoir plus :

La douleur permet d’attirer notre attention sur quelque chose d’anormal : notre corps sonne l’alarme. Lorsque le corps détecte une maladie, une blessure ou une anomalie, il déclenche un signal de douleur pour nous faire réagir : retirer la main du feu par exemple, ne pas marcher avec une entorse, etc.

Le signal de douleur est différent en fonction de la cause de la douleur (brûlure, fracture…). Mais la douleur varie également en fonction des personnes et du contexte. En effet, la douleur est en lien direct avec nos émotions. Selon les circonstances, elle va être plus ou moins facile à supporter ou une anxiété accentuera la douleur et la rendra plus difficile à vivre. 

La douleur est habituellement divisée en deux catégories en fonction de la durée :

  • la douleur aiguë : dense mais souvent brève, c’est la douleur qu’on ressent lorsqu’on se coupe par exemple,
  • la douleur chronique : lorsque la douleur dure plus de 3 mois et qu’elle est récurrente, comme des migraines, des douleurs musculaires, etc…

Pour en savoir plus :

Mesurer la douleur

Bien que la douleur repose sur un ressenti personnel, il existe des outils pour l’évaluer et ainsi guider votre médecin pour l’adaptation du traitement.

Pour les adultes, l’échelle la plus souvent utilisée est l'échelle visuelle analogique ou EVA :

Pour les enfants, l’échelle des visages est souvent préférée :

Découvrez d’autres outils d’évaluations sur le site de la Société Française d’Etude et de traitement de la douleur

Soulager la douleur

Il existe aujourd’hui une large gamme de médicaments qui calment la douleur. On les désigne sous le terme d’antalgiques ou d’analgésiques. De façon générale, on utilise le paracétamol, l’aspirine, ou des anti-inflammatoires. Mais la douleur peut aussi être prise en charge de manière non médicamenteuse : acuponcture, relaxation, sophrologie ou encore hypnose ont prouvé leur efficacité.  Ces méthodes peuvent ainsi soulager et permettre de diminuer la prise de médicaments.

Les structures spécialisées en douleur chronique en Bourgogne

Il existe des structures spécialisées en douleur chronique (SDC). Il existe deux types de structure, accessibles uniquement après consultation d’un médecin :

  • les consultations qui assurent une prise en charge pluri-professionnelle c’est-à-dire une prise en charge en équipe (médecin, infirmier, psychologue) ;
  • les centres qui réalisent une prise en charge médicale pluridisciplinaire c’est-à-dire plusieurs médecins de différentes spécialités (neurologue, psychiatre, orthopédiste, etc.).

Les consultations et les centres spécialisées en douleur chronique, sont hébergés en établissement de santé et labellisées par les Agences Régionales de santé (ARS).

 

A titre informatif, vous trouverez ci-dessous l’annuaire national des SDC destiné aux professionnels de santé :

Sources :

Merci à Camille Alliot , IDE Coordinatrice Réseau Pleiade 71, pour sa contribution à l’élaboration de ces contenus.