Étude sur la population âgée potentiellement dépendante

En juillet 2014, l’Agence Régionale de Santé de Bourgogne a signé une convention d’étude avec l’INSEE portant sur la projection de population âgée potentiellement dépendante à l’horizon 2030. L’objectif de cette étude est de mesurer l’impact de cette évolution sur l’emploi dans les EHPAD (maison de retraite, USLD et logement foyer) ainsi que dans les services à domicile (au-delà du seul service de soins à domicile). L’étude a été publiée en mai 2015.

Selon cette dernière, si les tendances récentes se poursuivent, la Bourgogne compterait, à l’horizon 2030, près de 55 700 personnes âgées potentiellement dépendantes, soit 9 300 de plus qu’en 2014. Pour les aider dans leur vie quotidienne, qu’elles vivent à domicile ou soient hébergées en établissement, entre 2 200 et 3 300 emplois supplémentaires en équivalents temps plein seraient nécessaires d’ici 2020. Les politiques visent à favoriser le maintien à domicile.

Aussi, les besoins les plus importants concerneraient les emplois d’aides à domicile et d’aides ménagères. Viendraient ensuite les besoins en personnels soignants (aide-soignants, infirmiers) qu’ils interviennent au domicile des personnes âgées ou dans les établissements d’hébergement. 

Télécharger l'étude