Je suis malade

< Retour à la liste

Comment bien choisir son établissement lors d’une hospitalisation ? Que faire en cas de maladie professionnelle ? A qui m’adresser ? Quelle que soit votre situation, faites le point sur vos démarches et les informations indispensables à connaître pour affronter la maladie le plus sereinement possible…

Je suis hospitalisé 

Comment choisir l’établissement hospitalier?

Avant toute chose, sachez qu’en dehors des cas d’hospitalisation d’urgence, vous êtes libre d’aller dans l’établissement hospitalier de votre choix, aussi bien public que privé. Vous pouvez demander conseil à votre médecin traitant si vous n’êtes pas déjà suivi en consultation dans un établissement. N’hésitez pas à vous renseigner sur les tarifs pratiqués et les montants qui vous seront remboursés, car certains établissements pratiquent des dépassements d’honoraires que l’Assurance Maladie ne prend pas en charge.

Pour trouver un établissement, connaître ses tarifs

Comment se passe une admission ?

Dès votre arrivée, vous devez vous présenter au bureau des admissions qui enregistrera votre dossier. Vous devrez fournir des documents justificatifs
•    votre carte vitale à jour et votre attestation de droits,
•    votre carte ou attestation de complémentaire santé ou de mutuelle ou l'attestation de vos droits à la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire,
•    et, si votre hospitalisation est liée à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, la « feuille d'accident du travail ou de maladie professionnelle » remise par votre employeur ou par votre caisse d'Assurance Maladie.

Télécharger la charte de la personne hospitalisée du Ministère en charge de la Santé

Plus d’informations sur les autres documents utiles ou si vous n’avez pas ces justificatifs

Plus d’informations sur la qualité des hôpitaux et des cliniques

Que dois-je envoyer à l’Assurance Maladie? A mon employeur ?

Une fois votre dossier enregistré au bureau des admissions, un bulletin d’hospitalisation vous sera remis ; il fait office d’arrêt de travail. Vous devrez donc l’adresser dans les 48heures à votre caisse d’Assurance Maladie ainsi qu’à votre employeur. Lorsque vous quitterez l’hôpital, un bon de sortie vous sera également donné ; il est à adresser également à l’Assurance Maladie.

Plus d’informations sur l’hospitalisation

Être prévoyant pour affronter la maladie le plus sereinement possible

Être malade peut soulever bon nombre de questions et d’angoisses. L’incertitude sur l’évolution de la maladie, les suites de l’opération, la tolérance au traitement…autant d’éléments qui cristallisent votre présent et vous préoccupent. Pourtant, certaines démarches préalables peuvent vous permettre d’anticiper. 

Vous pouvez par exemple, désigner une personne de confiance. Cette personne peut être un proche, un membre de votre famille ou encore votre médecin traitant. Elle peut vous accompagner dans vos démarches, assister à vos entretiens médicaux et, éventuellement, vous aider à prendre des décisions concernant votre santé. 

Vous pouvez également rédiger et inscrire sur papier vos volontés, comme vos souhaits relatifs à la fin de vie, il s’agit des directives anticipées.

Plus d’infos sur la personne de confiance 
Plus d’infos sur les directives anticipées
Droits des malades

Vous souffrez d’une maladie professionnelle

Une maladie professionnelle résulte de l’exposition plus ou moins prolongée à un risque qui existe lors de l’exercice habituel de la profession. Sachez que dès votre embauche, vous bénéficiez de l'assurance accident du travail - maladie professionnelle prévue par le code de la sécurité sociale.

Comment suis-je pris en charge ?

Vous devez tout d’abord faire une déclaration de maladie professionnelle en joignant le certificat remis par votre médecin, et votre attestation de salaire remplie par votre employeur. A chaque stade de votre maladie, vous devez en tenir informé votre caisse d’Assurance Maladie et joindre les certificats médicaux.

Si votre pathologie est reconnue comme maladie professionnelle, vous êtes pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Vous n’avancerez donc pas les frais. Si vous êtes en arrêt de travail, les indemnités journalières compenseront en partie votre perte de salaire.

Et si cette maladie m’empêche de reprendre mon travail ?

A l’issue de votre traitement, si des séquelles affectent votre capacité de travail, vous pouvez bénéficier d’une indemnité, si votre incapacité est inférieur à 10% ou d’une rente s’il ets supérieur ou égal à 10%.
Toutes les informations sur vos droits et démarches lors d’une maladie professionnelle